Le Président Tebboune préside la cérémonie commémorative de la Journée nationale de l’Etudiant

Date:

Le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune a présidé, dimanche au Pôle scientifique et technologique « Abdelhafid Ihaddadène » dans la nouvelle ville de Sidi Abdellah (Alger), la cérémonie de célébration de la Journée nationale de l’Etudiant, commémorant le 68e anniversaire de la grève historique du 19 mai 1956.

A cette occasion, le président de la République a inauguré ce Pôle scientifique et technologique où il a écouté un exposé présenté par le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Kamel Baddari, sur cet édifice scientifique qui s’étend sur une superficie de 87 hectares et qui compte 5 Ecoles supérieures nationales dispensant des formations dans différentes spécialités scientifiques dont les mathématiques, la cyber-sécurité et l’intelligence artificielle.

A l’issue de la cérémonie d’inauguration de ce Pôle, le président de la République, accompagné de hauts responsables de l’Etat, a visité l’Ecole nationale supérieure de l’intelligence artificielle et l’Ecole nationale supérieure des Mathématiques où il a assuré les étudiants de l’accompagnement et du soutien de l’Etat, avant de se rendre à une exposition dédiée aux inventions et aux projets réalisés par les étudiants, notamment dans le domaine de l’électricité industrielle, de l’agriculture et de la médecine.

Le président de la République s’est félicité des structures que renferme ce Pôle qui se veut un acquis important, notamment les écoles supérieures, outre le fait qu’il soit entouré d’une Ville nouvelle disposant de l’ensemble des structures et commodités indispensables requises par les villes nouvelles modernes, à savoir des ensembles d’habitations, des réseaux technologiques modernes, des entreprises de services et des espaces commerciaux.

Le président de la République a affirmé dans son allocution, lors de la cérémonie de célébration de la Journée nationale de l’Etudiant, organisée sous le thème « l’Etudiant algérien, de la résistance et de la libération à la science et à la construction », que les chiffres enregistrés dans le secteur de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, constituaient une preuve que l’Algérie avait franchi des pas gigantesques en la matière, appelant les jeunes et les étudiants à poursuivre la marche sur la voie du progrès et du développement pour ériger l’Algérie au rang des pays développés, en matière de recherche scientifique qu’il convient d’utiliser à bon escient dans les domaines médical, économique et agricole.

La capacité des étudiants à acquérir les sciences et le Savoir, et à maitriser les technologies modernes, traduit l’attachement de l’Etat à la prise en charge du système éducatif, de la formation et de l’enseignement de manière générale, a-t-il ajouté.

Rappelant que l’Algérie disposait d’un nombre minime d’étudiants au lendemain de l’indépendance, avec un enseignement supérieur concentré au niveau d’Alger, le président de la République a indiqué que « notre pays possède aujourd’hui 115 établissements universitaires et dispose de 1.650.000 étudiants, encadrés par 72.500 enseignants et chercheurs, outre les 30 centres de recherche scientifique pour 2.250 chercheurs ».

A cet égard, il relevé que l’Etat avait mobilisé « des moyens financiers importants, des structures dont le nombre est en croissance, ainsi que des ressources humaines qualifiées grâce auxquelles l’Université algérienne est classée aujourd’hui première aux niveaux arabe, africain et maghrébin ».

Mettant l’accent sur l’importance de « hisser l’Algérie au rang des pays développés dans le domaine des sciences et des technologies », le président de la République a formé le vœu de voir les Ecoles nationales supérieures « hors pair en Afrique et dans le monde arabe, constituer un nouveau départ ».

Se félicitant de « la ferveur des jeunes algériens dans la protection du pays contre les attaques cybernétiques », le président Abdelmadjid Tebboune a affirmé que l’Algérie « connaitra, grâce à l’Intelligence artificielle (IA) et à la conscience de ses jeunes, un départ avec un nouveau souffle, à même de hisser la Patrie aux plus hauts niveaux ».

Le président de la République a, par ailleurs, rappelé les sacrifices des étudiants algériens, estimant que la grève des étudiants du 19 mai 1956 et leur adhésion aux rangs de la glorieuse Guerre de libération nationale et à la lutte armée, « s’est faite au moment où la flamme de la Révolution consumait les rêves des colons quant à la pérennité de leur paradis sur la terre d’un peuple déterminé à venir à bout de l’agression ».

En cette date, « une élite d’étudiants de la trempe des deux martyrs, Taleb Abderrahmane et Amara Rachid, et de la stature de Mohamed Seddik Benyahia et Belaid Abdessalam et bien d’autres qui ne sont plus de ce monde -paix à leurs âmes et longue vie à ceux encore en vie- et tous ceux qui ont milité sous la bannière de l’Union générale des étudiants musulmans algériens ont choisi d’adhérer à la Révolution bénie », a-t-il ajouté, soulignant que cette adhésion avait permis à la Révolution algérienne d' »irradier et de rayonner, auréolée des sacrifices du peuple algérien et de l’élan de solidarité des peuples des quatre coins du monde ».

« Nous nous enorgueillissons, en ce jour, des sacrifices de ces jeunes nationalistes épris de liberté qui ont immortalisé leurs noms gravés dans nos cœurs et inscrits sur les amphithéâtres des universités et les classes des lycées, pour servir d’exemple et de source d’inspiration aux générations futures »

Le président de la République a, par la suite, écouté les préoccupations et aspirations des étudiants venus des différentes universités du pays, affirmant qu' »aucune décision ne sera prise concernant les jeunes et les étudiants sans les consulter au préalable et sans l’aval du Conseil Supérieur de la Jeunesse », ajoutant que « plusieurs questions intéressant les étudiants et l’Université seront revues, de concert avec la famille universitaire dont les étudiants, les enseignants et les organisations estudiantines »

Après avoir rappelé la décision de revalorisation de la bourse des étudiants, le président de la République a instruit le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique à l’effet d’œuvrer, de concert avec l’ensemble des établissements du secteur, à « l’examen de mesures incitatives relatives à certaines spécialités scientifiques et à la revalorisation de la bourse dédiée aux étudiants de ces spécialités ».

Le président de la République s’est félicité, à cette occasion, de « la présence d’éminents chercheurs algériens dans plusieurs pays », estimant que leur réussite reflétait le niveau de la formation dispensée par l’Université algérienne.

Il a, à cet égard, souligné l’importance de l’implication du secteur privé dans le financement des projets créatifs, à l’instar de ce qui est en vigueur dans les pays développés, indiquant que des budgets supplémentaires seront alloués pour concrétiser les projets et les idées créatives des jeunes.

Par ailleurs, le président de la République a souligné l’importance de s’inspirer « de notre histoire et de notre passé glorieux, en reconnaissance des sacrifices de nos prédécesseurs », fustigeant les parties qui « appréhendent l’histoire de l’Algérie, sa lutte farouche et sa mémoire collective ».

A cette occasion, il a réaffirmé son engagement à préserver le caractère social de l’Etat, lequel s’est manifesté par l’instauration d’une allocation Chômage, et la poursuite de la réalisation et de la distribution de logements, outre la gratuité des soins et de l’enseignement.

Le président de la République s’est félicité de la maturité et du haut sens de nationalisme des jeunes algériens, affirmant que « nul ne saurait inciter les jeunes à se dresser contre leur propre pays », appelant ces derniers à participer en force à la prochaine échéance électorale.

A cette occasion, le président de la République a reçu les vœux et remerciements d’étudiants palestiniens qui poursuivent leurs études universitaires en Algérie, en reconnaissance de sa position en faveur de la cause palestinienne dans tous les foras internationaux Au terme de la cérémonie, les étudiants ont tenu à rendre hommage au Président Abdelmadjid Tebboune pour ses efforts soutenus en faveur de la promotion de l’Université et de la recherche scientifique, pour en faire une locomotive de développement économique au service de la société.

A cette occasion, des étudiants ont remis au président de la République un drone, conçu par l’étudiant Ahmed Ilyes Bensalem de l’Ecole supérieure d’Informatique de Sidi Bel Abbes (ESI-SBA).

A son tour, le président de la République a honoré nombre d’étudiants, lauréats de prix obtenus dans différents festivals et concours.

Share post:

Info en continu

Articles associés
Related

L’Algérie à l’heure des réformes pour le renforcement et la protection des droits de l’homme et de la suprématie de la Loi

L'Algérie connait actuellement des réformes politiques et économiques visant...

Le président Tebboune accomplit la prière de l’Aïd El Adha à Djamaâ El Djazaïr

Le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, a...

Aïd el Adha : Le président Tebboune adresse ses vœux aux Algériens

Le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune a...