Pétrole: Bientôt un baril à 70 dollars

Date:

Certains experts pensent que le baril pourrait bientôt franchir les 70 dollars pour grimper vers les 100 dollars, selon la Revue Mondiale de l’énergie du mois de décembre 2017. Celle-ci précise que Barclay penche pour un retour à 50 dollars grâce à l’arrivée de 1,2 million b/j de schiste américain et la fin de la restriction des 1,8 million b/j de l’OPEP. Goldman Sachs prédit quant à lui une hausse vers la mi-2018.

« Durant 2017, le pétrole a roupillé. Il s’est repris grâce à la pression de l’OPEP et termine l’année sur une légère poussée de fièvre. Ainsi, il termine l’année à 66.60$ à Londres (56,09$ au 1er janvier 2017) et 60.42$ à New York (53.90$ au 1er janvier 2017) », indique-ton dans cette revue qui considère que le mois de décembre est une période propice aux prédictions.

Parmi les pays non membre de l’OPEP, seuls la Russie, le Canada et les USA ont vu leur production augmenter depuis 2004. Pour les autres, le déclin annuel total est de 250’000 barils/jour (b/j), selon la même source qui rappelle que depuis 2007, la production américaine a explosé +6 millions b/j. L’Irak, l’Arabie Saoudite, la Russie et le Canada ont également apporté 6 millions b/j.

Concernant la demande, elle est passée de 89 millions b/j pour bientôt friser les 100. La surproduction 2017 ne représente que le 1,8% de la production mondiale.

« Pour 2018-2020, si l’on assume que Trump ne mette pas à feu et à sang la planète et que le Moyen Orient tienne le coup, on peut imaginer que les USA vont légèrement accroitre leur production tant que le Bassin Permien ne montre pas des signes de faiblesse, que la production Russe va rester dans sa zone actuelle et que les très chers sables bitumineux du Canada vont augmenter avec une hausse des cours du baril », ajoute-t-on.

Les autres pays non membre de l’OPEP devraient voir leur production annuelle, prévoit-on dans cette revue, diminuer de 250’000 barils/jour.

Les découvertes de nouveau pétrole se montent à 7 milliards de barils en 2017 contre 8 l’année dernière alors 2016 était la plus basse depuis 1940. Ils étaient à 15 milliards en 2014 et 30 milliards en 2012.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Share post:

Info en continu

Articles associés
Related

Timimoun : Larbaoui inaugure le Centre de production de gaz de Hassi Ba Hamou

Le Premier ministre, M. Nadir Larbaoui, a procédé, samedi...

SNTF : Les nouveaux tarifs fixes par decret

De nouveaux tarifs pour le transport de voyageurs par...

Président Tebboune : toute démarche d’édification de l’Algérie nouvelle doit être au service du citoyen

Le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, a...

Numérisation, fermes pilotes, éducation nationale, hadj, hydraulique : les instructions du président Tebboune

Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune a présidé,...