Culture de l’arganier à Chlef : premières expériences prometteuses

Date:

Les premières expériences de culture de l’arganier à Chlef  » sont prometteuses » en raison de l’adaptation de cet arbre au micro climat de la wilaya, ce qui a encouragé les agriculteurs à développer sa culture et intégrer cette filière aux dimensions agro-économique et industrielle, a assuré un investisseur du domaine.

 » Les premiers résultats de cette culture sont prometteurs, au vu de la floraison des arbres et du début de fructification, en attendant la récolte prévue entre les mois de juillet et août prochain », a indiqué à l’APS, Benhalima Salaouatchi, qui a lancé la première expérience pilote de plantation de l’arganier dans la région d’ »Echott », relevant de la commune d’El Karimia, au sud de Chlef.

Il a ajouté que  » l’arganier est un arbre endémique du sud du pays, qui s’est parfaitement aclimaté au micro climat de la wilaya et aux différents sols ou il a été planté « , soulignant que son exploitation agricole  » s’attelle actuellement à la production et à la multiplication des plants d’arganier en vue de leur distribution aux agriculteurs intéressés ».

A noter que les premières expériences de plantation de l’arganier à Chlef ont été lancées entre 2010 et 2016 par la Conservation locale des forêts, qui a procédé à la mise en terre de 60 plants d’arganiers au niveau d’un nombre d’exploitations agricoles, avant le lacement d’une expérience pilote dans la région d’ »Echott » à El Karimia, où un investisseur privé a planté 200 arganiers, selon la conservation des forêts de la wilaya.

L’irrigation de cette culture est assurée par deux techniques. La première en exploitant les eaux des bassins d’élevage de poissons réalisés dans le cadre de la pisciculture intégrée à l’agriculture, une technique naturelle et exempte de produits chimiques. La seconde méthode est plus moderne, et s’appuie sur des bacs d’irrigation économiseurs d’eau et qui protègent les plants contre les fléaux agricoles.

Les bons résultats des premières expériences de cette filière agricole stratégique à Chlef, ont encouragé de nombreux agriculteurs à planter l’arganier, notamment à El Karimia et le long de la bande littoral nord, tandis que d’autres suivent des formations dans le domaine afin de se lancer dans cette culture et la développer.

De son côté, la conservation des forêts de la wilaya œuvre et assure un accompagnement technique aux investissements et un suivi du niveau d’acclimatation de l’arbre. Un programme spécial a été, par ailleurs, mis en place pour la multiplication des plants d’arganiers et des journées de formation et de sensibilisation au profit des agriculteurs de la région sont organisées.

L’arganier est un conifère parfaitement adapté aux régions arides. Outre son intérêt économique et agricole, il contribue au maintien de l’équilibre écologique. C’est un arbre endémique de la wilaya de Tindouf qui compte actuellement plus de 5.200 arganiers.

Un programme de développement de la culture de l’arganier et de la transformation de l’argan a été dernièrement affecté à plusieurs wilayas en application des instructions du président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune.

APS

Share post:

Info en continu

Articles associés
Related

Canicule annoncée mercredi dans des wilayas du sud du pays

Une vague de chaleur affectera, ce mercredi, des wilayas...

Djanet : « Tedjella », plat traditionnel très sollicité par les touristes convergeant vers la région du Tassili-N’Ajjer

Le "Tedjella", un plat traditionnel de très grande popularité...

Décès du moudjahid Hadj Kebir Mokhtar

Le moudjahid Hadj Kebir Mokhtar, ancien membre de l'Armée...

Ouargla : de nouveaux projets de développement retenus au profit des habitants d’El-Borma

De nouveaux projets de développement ont été retenus au...