Annaba-Marseille : perspectives prometteuses de coopération dans de nombreux domaines

Date:

Le wali d’Annaba, Abdelkader Djellaoui, qui a reçu, mercredi, au siège de la wilaya, une délégation du conseil municipal de Marseille conduite par le maire de cette ville du sud de la France, Benoît Payan, a fait part des perspectives prometteuses de coopération et de partenariat dans plusieurs domaines entre les deux villes.

M. Djellaoui a évoqué, dans son allocution de bienvenue, les perspectives de coopération entre Annaba et la ville de Marseille dans les « domaines de la transition verte, de l’économie numérique, des logistiques portuaires, dans l’investissement touristique et des échanges culturels ».

Il a également fait état des « opportunités de collaboration offertes entre l’université d’Annaba et l’université de Marseille » et « entre le musée ‘’Hippone’’ d’Annaba et le musée des Civilisations de l’Europe et de la Méditerranée (MUCEM), symbolisant, selon lui, « la volonté commune de promouvoir la richesse du patrimoine culturel et historique ».

Le wali d’Annaba, rappelant que les hautes autorités du pays encouragent les entreprises étrangères à investir en Algérie, a invité les entreprises de la région de Marseille à « profiter de cette opportunité qui se présente en matière d’investissement ».

M. Djellaoui avait auparavant mis en avant les « nombreux atouts économiques de la région d’Annaba, qui vont de l’agriculture à l’industrie et qui offrent, également, des perspectives économiques et touristiques avérées ».

Le wali d’Annaba a indiqué, en outre, qu’Annaba « aspire à bénéficier de l’expérience de Marseille et de son savoir-faire reconnus dans l’aménagement et la réhabilitation urbaine ».

Pour sa part, le maire de Marseille, Benoît Payan, a indiqué dans une déclaration à la presse que le conseil municipal de Marseille est « tout-à-fait disposé à jeter les ponts d’une coopération et d’un partenariat profonds, générateurs de richesses dans de nombreux domaines » entre la ville côtière algérienne et la cité du sud de la France.

L’Algérie est « une puissance économique avec un grand potentiel qui doit être traité dans le cadre d’une coopération solide, au service des objectifs et des intérêts communs », a ajouté le maire de Marseille évoquant également « les défis d’aujourd’hui, qui sont multidimensionnels, notamment environnementaux, énergétiques et de développement, nécessitent une coopération étroite et profonde pour y faire face ».

La délégation hôte a visité le cours de la Révolution, au cœur d’Annaba, avant de se rendre dans la commune de Seraïdi, sur les hauteurs de l’Edough, en passant par la corniche d’Annaba où elle a été informée des atouts touristiques et des possibilités d’investissement.

Share post:

Info en continu

Articles associés
Related

Canicule annoncée mercredi dans des wilayas du sud du pays

Une vague de chaleur affectera, ce mercredi, des wilayas...

Djanet : « Tedjella », plat traditionnel très sollicité par les touristes convergeant vers la région du Tassili-N’Ajjer

Le "Tedjella", un plat traditionnel de très grande popularité...

Décès du moudjahid Hadj Kebir Mokhtar

Le moudjahid Hadj Kebir Mokhtar, ancien membre de l'Armée...

Ouargla : de nouveaux projets de développement retenus au profit des habitants d’El-Borma

De nouveaux projets de développement ont été retenus au...